Documentation

Sommes-nous adaptés à l'alimentation moderne ?

Nous sommes des grands singes

Nous partageons avec eux 90% de leur patrimoine génétique. Ils se nourrissent principalement de végétaux avec quelquefois un peu de protéines animales sous la forme d’un œuf volé dans un nid, ou d’un petit crustacé trouvé dans un ruisseau.

L'homme préhistorique

Il était chasseur, pêcheur, cueilleur Il se nourrissait de plantes, de fruits, de baies et de gibier qu’il attrapait avec beaucoup d’efforts. Il ne cuisait probablement pas ses aliments.

Puis est devenu sédentaire et cultivateur, éleveur

Il cultive des plantes et il élève des animaux. Il cuit ses aliments. Son alimentation devient plus riche. Il y a introduction des céréales et les produits animaux qu’il consomme sont plus riches en graisses.

L'alimentation moderne

Au fil du temps, notre alimentation s’est éloignée de celle qui nous convenait par des proportions inadaptées mais aussi l’apparition de l’agriculture intensive et de la nourriture industrielle avec l’utilisation des engrais ,des pesticides ,des hormones ,des colorants des conservateurs, des édulcorants ,des aliments génétiquement modifiés. On assiste actuellement à l’augmentation de maladies comme les maladies cardio -vasculaires, les maladies auto- immunes, l’obésité, le diabète ,le cancer qui surviennent de plus en plus tôt dans la vie et qui constituent un vrai problème de société : 600 millions de diabétiques prévus dans le monde dans les prochaines années…

Réforme alimentaire

  • Tout porte à croire que l’on s’est trop éloigné de l’alimentation qui nous convenait et qu’il serait souhaitable sans parler d’y revenir du moins de s’en rapprocher.
  • Tout d’abord en revenant aux bonnes proportions: celles qui respectent l’équilibre acido-basique:
  • La ration journalière devrait se composer de moitié de fruits et légumes (basiques ou alcalinisants).
  • Dans le reste seulement devront se trouver les céréales, les protéines
    animales et les légumineuses (acidifiants)
Qualité des aliments
  • On pense en priorité à la quantité d’aliments ingérés mais la piste semble être la qualité
    de ces aliments et leur richesse en nutriments: vitamines,minéraux,oligo-éléments.
  • Pour conserver ces nutriments indispensables au fonctionnement de notre corps, il faut
    manger des aliments le plus frais possible,le plus cru possible ou le moins cuit .
  • Les bienfaits du bio et la dangerosité du non bio (engrais ,pesticides ) sont maintenant
    prouvés. Il faut encourager le bio dans la mesure du possible et consommer « local ».
  • Eviter la nourriture industrielle pour tous les additifs qu’elle contient.(perturbateurs
    endocriniens) Elle contient aussi de grosses quantités de sucre et souvent des produits
    néfastes comme l’huile de palme (pâtisseries industrielles.viennoiseries)
  • Eviter les mauvaises graisses et les graisse cuites
  • Privilégier donc, le frais ,le local et le bio.
  • Et cuisiner soi-même le plus souvent possible…
Compléments alimentaires

Les aliments que nous consommons en particulier ceux qu’on nous
propose dans les grandes surfaces semblent avoir perdu beaucoup
des nutriments indispensables au fonctionnement normal de notre
organisme.

  • En plus d’une alimentation naturelle et équilibrée, il peut donc être
    intéressant de faire de petites cures de ces éléments: sels minéraux,
    omégas 3,vitamines comme la vitamine D qui joue un rôle
    fondamental dans de nombreuses fonctions vitales. ou la Vitamine C:
    détoxifiante, désinfectante. Magnésium dont tout le monde manque.
    Polyphénols etc.. Ceci avec les conseils d’un nutritioniste compétent.
image_camembert
Pour aller + loin

Les aliments que nous consommons en particulier ceux qu’on nous propose dans les grandes surfaces semblent avoir perdu beaucoup des nutriments indispensables au fonctionnement normal de notre organisme.

En plus d’une alimentation naturelle et équilibrée, il peut donc être intéressant de faire de petites cures de ces éléments: sels minéraux, omégas 3, vitamines comme la vitamine D qui joue un rôle fondamental dans de nombreuses fonctions vitales. ou la Vitamine C : détoxifiante, désinfectante. Magnésium dont tout le monde manque. Polyphénols etc.. Ceci avec les conseils d’un nutritioniste compétent.

Le sucre

Encouragée par les lobbies du sucre qui mettaient la faute sur le gras, la consommation de sucre est passée de 1kg par personne et par an au début du xx ème siècle à 35kg en France et 70 kg aux Etats -Unis… Sucre déclaré ou sucre caché on sait maintenant qu’il provoque des maladies cardio-vasculaires, l’obésité, qu’il est le principal carburant des cellules cancéreuses et qu’il est responsable d’une dégénérescence non alcoolique du foie chez de jeunes adultes par la consommation excessive de sodas.(NASH)

Le stress

Facteur aggravant par acidification il rend la muqueuse intestinale perméable. Il est en augmentation dans les sociétés modernes et aussi dangereux qu’une alimentation de mauvaise qualité.

Exercice physique

Cette alimentation qui s’est dénaturée au fil du temps n’est qu’un partie du problème. Il s’y ajoute une diminution voire une absence d’exercice physique: voiture, bureau, ordinateur, télévision…  La sédentarité est considérée actuellement comme une pathologie. Excès de calories, manque de nettoyage, nos liquides physiologiques sont devenus des marécages dans lesquels nos cellules baignent et essaient de survivre..

en conclusion

« Que ton alimentation soit ta première médecine » HIPPOCRATE

Merci pour votre attention
Assiette reprise jeune
ET SURTOUT....

Bon appétit !